La chanson de Marcilly

REFRAIN
Chantons les attraits séduisants de nos coteaux, nos rivages riants
Francs buveurs, travailleurs, amoureux, peuplent ces champs délicieux
Francs buveurs, travailleurs, amoureux, peuplent ces champs délicieux.
1er COUPLET
Au milieu d'un lit de verdure
Dans un vallon délicieux
L'Azergues doucement, murmure
Roulant ses flots féconds et bleus
Les bocages près de ses rives
Oł chantent les petits oiseaux,
Voient maintes bergères craintives
Rêver d'amour dans les roseaux.
4e COUPLET
Des fermes, des hameuax, des terres
Des châteaux, des jardins, des prés
Des bois, un étang, des carrières,
Offrent des aspects diaprés
De la Gay, la plaine ondoyante
Fournit le blé, riche trésor
La laboureur, satisfait, chante
En voyant ces beaux épis d'or.
2e COUPLET
Auprès est un village antique
L'on voit du sein de ses toits gris
S'élever un clocher rustique
C'est Marcilly, je le chéris,
Sur la place les jours de danse
Le marronnier majestueux
Ombrage avec magnificence
Filles lestes et garçons joyeux.
5e COUPLET
Au loin, si l'on étend la vue
On aperçoit à l'horizon
Des montagnes fendre la vue
Blanches dans la froide saison
On voit sur les bords de la Bresse
Couler la Saône en serpentant
Et du Beaujolais, la richesse,
Se dérouler vers l'Occident.
3e COUPLET
La vigne couvre la colline
De ses rameaux, de ses raisins,
Qui donnent la liqueur divine
Propre à bannir tous nos chagrins
De Janzé, le coteau fertile
Pioché par de bons vignerons
Produit comme récolte utile
Le meilleur vin des environs.
6e COUPLET
Gais habitants, folle jeunesse
Nos coeurs heureux et sans détours
N'ont jamais connu la tristesse
Qui pourrait assombrir nos jours
Fillettes tendres et jolies
Vous nous charmez par vos attraits
Joyeux compagnons de folie
Chantons et buvons à longs traits.

Pierre Dupont